Marcel Gautier (1898-1997), témoin de son époque


image moulin_reduit.jpg (50.8kB)

Marcel Gautier est né le 5 janvier 1898 à Allaire. Ses parents, Jean-Pierre (dit François) et Julie résident au bourg. Enfant, adolescent et jeune homme, Marcel est un observateur attentif de la vie à Allaire entre 1900 et 1928. Il fréquente ainsi chaque semaine le Moulin de la Perrière où le père de son « meilleur copain », François Juhel, exerce la profession de meunier.

image Pages_6_et_7__3__1917__Marcel_Gautier_et_deux_camarades_au_Camp_de_Coetquidan__20180612_200255.jpg (0.9MB)
Marcel, à droite, peu après son incorporation en 1917

Le 16 avril 1917, il a tout juste 19 ans, c’est un très jeune homme qui est incorporé au 50ème Régiment d’Artillerie de Campagne à Coëtquidan. Après un temps d’instruction et de service à l’arrière, Marcel est envoyé au front le 16 mai 1918 ; à peine arrivé il contracte la grippe espagnole qui sévit alors gravement et est évacué le 26 mai, d’abord à l’hôpital de Chalons puis vers celui de Roanne. Guéri il reprend du service seulement quelques jours avant l’armistice et, puisque son temps de service (3 ans) n’est pas terminé, on le retrouve ensuite successivement au Maroc (Artillerie Coloniale) puis à Salonique (Armée d’Orient). Il rejoint Allaire le 23 mai 1920. Son état de service mentionne qu’il a aussi contracté le paludisme.

En 1924, Marcel Gautier épouse une Allairienne, Berthe Gaigeard. Ils s’établissent à La Véneuraie ; Marcel exerce le métier de menuisier. Aspirant à d’autres horizons -après tous ceux qu’il a déjà découverts- il s’engage dans la police, en 1928, et devient « gardien de la paix » à Lorient, fonction qu’il exercera durant une dizaine d’années. Il devient « syndic des gens de mer » à Saint-Jean-de-Luz, puis au Croisic où il s’établira définitivement vers 1940. Marcel et Berthe auront 3 enfants : Marcel (le « marchand de poisson » de Brelan) né à Allaire (La Véneuraie) en 1925, Renée née à Lorient (56) en 1929, Gilberte née à Cibourre (64) en 1939. Ils se plaisaient beaucoup au Croisic et venaient se reposer aux Vignots près de La Rigaudais.

image Pages_6_et_7__4__1929__Marcel_Gautier_en_famille_avec_Berthe_et_Marcel_fils__Gardien_de_la_paix_Lorient___20180612_201754.jpg (4.4MB)
Marcel, policier en tenue, avec Berthe et Marcel (fils)

C’est en 1988 (il a alors 90 ans) que Marcel décide de témoigner sur son enfance et sa jeunesse à Allaire. Il écrit à Georges Le Cler pour lui commander l’ouvrage « Allaire, images d’une époque », coédité avec Pascal Noury. A la consultation de cet ouvrage, des souvenirs de son enfance lui reviennent en mémoire; son témoignage précis et émouvant constitue un véritable trésor pour qui veut mieux connaître Allaire entre 1900 et 1930.

Marcel Gautier écrit à Georges Le Cler en 1993 – extraits :
« Allez, vous êtes étonné de recevoir cette lettre écrite d’une main tremblante par un vieil Allairien de 95 ans, mais il faut que vous sachiez que votre livre « Allaire, images d’une époque », me réconforte et me met du baume au cœur… Le vieux moulin de la Perrière me rappelle de très vieux souvenirs passés avec mon très cher camarade François Juhel où nous passions d’agréables jeudi, pas toujours à jouer car son père, qui avait son bac (sic), nous donnait souvent des dictées et des problèmes à faire » … « … A quelques mètres, sur la gauche, il y avait une petite maison laquelle était habitée par un homme misérable qui avait fait la guerre de 70 et que l’on surnommait « Laminot » à cause de son mètre de carrier ; mon camarade François Juhel et moi-même lui portions à manger en cachette de nos parents, lesquels devaient certainement s’en rendre compte mais nous laissaient faire… »

Marcel Gautier décède au Croisic dans les derniers jours de décembre 1997 ; il allait avoir … 100 ans.

image Pages_6_et_7__5_1995__Marcel_Gautier_reoit_la_Lgion_dHonneur_au_Croisic_le_11111995__prs_de_98_ans__20180612_160512.jpg (1.7MB)
Le 11 novembre 1995, Marcel reçoit la Légion d'Honneur au Croisic.