Joseph Fleury (1885-1976)


image N_1__Joseph_FLEURY_debout__gauche__Famille_BLOYET__Avant_1919_.jpg (0.2MB)
Joseph Fleury, vers 1914

Joseph Fleury est né le 25 novembre 1885 aux Championnais.

Exempté de service militaire en 1906, Joseph Fleury est néanmoins mobilisé le 19 avril 1915 dans une unité spéciale qui ne comporte pas à l’origine de « missions combattantes » ; les COA (Commis et Ouvriers d'Administration) forment des corps composés de commis aux écritures et d’ouvriers. « Le commis » était le spécialiste affecté aux tâches bureaucratiques ; « l'ouvrier » était le personnel servant dans la branche « Exploitation de l'Intendance » ; des professions rattachées à l'alimentation, à l'habillement, à la chaussure, à l’équipement etc... Compte tenu des besoins du front, les COA finissent souvent par rejoindre les armées.

Le 13 Juin 1917, à Séné, Joseph Fleury est victime d’une « fracture à la base du crâne et d’une plaie contuse à l’œil droit », occasionnées par un cheval; plus tard une « hypoacousie de l’oreille droite » est également remarquée. Il est déclaré « inapte définitif à faire campagne » par la commission de réforme de Vannes le 25 septembre 1917 ; il est « maintenu en service » et affecté comme gardien au Fort de Quiberon. Commerçant au bourg d’Allaire avant-guerre, il devient ensuite cultivateur.

Le 4 janvier 1921, il épouse, en secondes noces, Mélanie Noël de Trouesnel, sa première épouse, Amélie Bloyet, étant décédée le 21 juillet 1919. Un peu plus de trois ans plus tard, Joseph et Mélanie emménagent dans leur nouvelle habitation de « Noël Fleury ».

Joseph Fleury est décédé le 20 janvier 1976.

image N2__Joseph_FLEURY__Mlanie_NOEL__Depuis_1924__NolFleury_.jpg (2.1MB)
« Noël Fleury » est aujourd’hui un hameau d’Allaire… En 1950, Joseph Fleury et Mélanie Noël posent devant la maison qu'ils ont construite en 1923/1924 et qui porte leurs deux noms.