Allain Pierre (dit Pierre) Sevestre (1877 - 1926)

Bocquéreux

Né le 6 avril 1877 à Béganne, Pierre Sevestre rejoint Allaire à l’adolescence en tant que domestique au Gros-Chêne. Il se marie en 1908 avec Perrine Potier de Bocquéreux, de 9 ans son aînée (c’est pour elle un second mariage) ; ils auront deux enfants, Armandine et Louis. En 1911 la famille, qui compte aussi Marie Guéheneux, née du 1er mariage de Perrine avec Gaudence, vit à Bocquéreux où Pierre est cultivateur.
Le rappel du 1er août 1914 va venir bouleverser leur vie. Affecté au 85ème Régiment Territorial d’Infanterie, Pierre a traversé la guerre presque sans encombre mais, alors qu’il sert à la 18ème section des Infirmiers Militaires depuis le 12 décembre 1917, il est atteint, « le 5 septembre 1918, d’éclats d’obus aux fesses, à 21 heures, au Carrefour de la Route de Béthune à Terny Sorny (Aisne), alors qu’il se rendait au Poste de secours du 1er Bataillon de Chasseurs Malgaches (Sorny Poste) où le soldat Sevestre était détaché comme brancardier ».
Le rapport mentionne également que Pierre Sevestre sera « hospitalisé à l’Hôpital Vaugirard ».

image N1__Allain_Pierre_SEVESTRE__lHpital_Vaugirard_Paris.jpg (0.7MB)

Cette carte postale adressée par Pierre Sevestre, à l’automne 1918 de l’Hôpital Vaugirard à Paris, à son épouse Perrine atteste de ce passage. Au verso on peut lire ceci : « Sur cette carte tu remarqueras la brave infirmière qui m’a soigné les jours suivants mon opération dans cette petite chambre où tu es venue me voir et où j’ai été photographié ainsi que notre infirmière major qui est la plus petite ».
Le 13 novembre 1920, la Commission de Réforme de Vannes statue définitivement sur le cas de Pierre Sevestre et lui attribue une pension d’invalidité de 90% pour « désarticulation de la hanche droite, œdème phlébitique du membre supérieur gauche ».

Les blessures de Pierre étaient telles qu’elles connaîtront beaucoup de complications et qu’elles lui vaudront au final une amputation de la jambe et la pose d’une jambe de bois articulée. Sa famille conserve précieusement cette marque de guerre.
Pierre Sevestre est décédé à Bocquéreux le 29 mars 1926 ; il avait 48 ans.